Assurance vie

Assurance-vie: les retraits des épargnants pourront être bloqués

Publié par  | 

Le gouverneur de la Banque de France était l’invité de BFM Business une émission au cours de laquelle, il a répondu à certaines questions comme celles portant sur la loi Sapin 2. En fait, cette loi donne la possibilité à l’État de retenir les revenus des épargnants placés dans des contrats d’assurance vie pendant six mois si une crise importante intervient. Ainsi, les épargnants pourront se voir privés de leurs placements.

Ainsi, la Banque de France pourrait avoir la possibilité d’empêcher les retraits que voudraient réaliser ceux qui détiennent un contrat d’assurance. Un droit qui lui a été donné par le Conseil Constitutionnel qui a validé l’agencement de la loi Sapin 2. Mais cette disposition ne sera applicable que dans certaines circonstances rares.

Une information confirmée par François Villeroy de Galhau gouverneur de la Banque de France sur BFM Business, où il a voulu apporter quelques éclaircis sur les moyens qui conditionnent son lancement. « Certaines personnes ont exagéré sur ce sujet. Pour commencer, c’est un arrangement unique en cas de crise grave. Par la suite, cette décision ne me revient pas à moi-même. C’est une décision qui revient au Haut conseil de stabilité financière, une administrative collective dirigée par le ministre de l’Économie qui est également composée par des économistes indépendants ».

Une convention de ultimatum!

Le gouverneur de la Banque de France a également rappelé que ce système était une décision mise en place pour que les épargnants.

« Ce genre de mesure de protection est déjà été créé pour les banques depuis 2013. Et on ne l’entend pas parce qu’elle n’a pas encore été utilisée ».

A la question de savoir si cette décision a été lancé pour se protéger contre les risques importants pris par les assureurs, le gouverneur de la Banque de France a déclaré qu’il faut éviter que certains épargnants plus mauvais que d’autres et mieux avertis ne puisse s’en sortir facilement par rapport aux autres épargnants. Une mesure lancée pour se protéger contre certains délits.

Mais cette nouvelle mesure n’a pas plu aux épargnants car elle a impacté leur collecte d’assurance vie.

Magalie

Banquière au sein d'une grande banque Française. Spécialisée dans l'accompagnement des TPE (en région PACA).