Immobilier

Impossibilité d’augmenter les loyers

Publié par  | 

En six ans, l’indice de référence des loyers enregistre une baisse annuelle (-0,01 %) après à la chute de l’inflation, et c’est une première. Résultat : pour les locataires dont la révision de loyer se fait au dernier trimestre, toute hausse est impossible.

Depuis 2009 l’indice de référence des loyers (IRL), qui sert à réviser des loyers d’habitation, a chuté au quatrième trimestre 2015, baissant de 0,01 % sur un an, d’après une annoncé de l’Insee jeudi. L’indice des loyers s’est avéré à 125,28 au quatrième trimestre (base 100 au 4e trimestre 1998), alors qu’une avant il était de 125,29. Il est en légère augmentation comparé au troisième trimestre (125,26) tout en montrant une baisse annuelle.

Au cas où le contrat de bail entrevoit une révision annuelle, celle-ci ne peut être supérieure à l’évolution de l’IRL. De ce fait, pour les locataires installés depuis un an dont les propriétaires voudraient revoir les loyers, il n’est pas possible d’appliquer une augmentation. La formule appliquée consiste en fait à accroitre le loyer actuel (hors charges) par le nouvel IRL scindé par l’ancien IRL.

Indexation sur l’inflation

Si les loyers avaient paraissait depuis de nombreux mois réduire la relocation, ils pouvaient encore évoluer délicatement pour les locataires en place, c’est maintenant plus complexe. La croissance de l’indice de référence des loyers était en diminution depuis le premier trimestre 2012, quand l’augmentation avait atteint 2,24 % sur un an. Au premier trimestre 20150, elle était de15 %, au second trimestre de 0,08 % et de 0,02 % au troisième. L’unique issue reste celle de revoir à la hausse les loyers manifestement sous-estimés.

Ce ralentissement de l’indice des loyers s’explique surtout par son indexation sur l’inflation. Cependant les prix à la consommation n’ont pas changé en moyenne sur l’ensemble de l’année 2015 après avoir franchi la barre des 0,5 % en 2014 et 0,9 % en 2013, suite à la chute des prix du pétrole.

Magalie

Banquière au sein d'une grande banque Française. Spécialisée dans l'accompagnement des TPE (en région PACA).

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *