Immobilier

Le nouveau site immobilier Bien’ici, menace pour Seloger, Leboncoin ou Logic-Immo et autres

Publié par  | 

L’arrivée du nouveau site Bien’ici vient secouer les tenants de l’annonce immobilière qui rassemble les agences, syndics ou promoteurs.

Pendant que les porte-paroles du nouveau site d’annonces immobilières Bien’ici déclarent que ce dernier n’a assurément pas pour objectif de faire concurrence aux géants existants, chez concurrents en question, le doute prend place au point de ne pas y croit. « Cela fait déjà plusieurs années que les professionnels de l’immobilier se plaignent du coût des annonces », indique Cyril Janin, directeur général de Logic-immo.com.

Pour l’instant, si l’idée était d’offrir un service moins coûteux, il y a encore des avancées à faire, d’après lui. Il rappelle aussi que sur son site, « passer une annonce coûte à peine 5 à 10 euros par mois ».

Roland Tripard, président de Seloger.com suit dans la même logique : « quand je lis que notre politique de prix détruit la profession immobilière, je ne trouve pas ça très vraisemblable. 5 à 10 euros pour une annonce, qui peut rapporter 8 à 10 000 euros d’honoraires, c’est loin d’être prohibitif. » Cependant, certaines agences avancent que, le coût d’une annonce sur Seloger est bien plus cher que ça. « Selon la taille de l’agence ou sa localisation, ça peut coûter beaucoup plus cher, jusqu’à 45 euros par mois pour une annonce à l’unité », précise Anthony Perrat co-fondateur du réseau Une Maison Bleue.

Bien’ici en place

Très énervés, les patrons de ces deux plate-formes d’annonces et ils s’affairent à préciser qu’ils ne sont pas menacés, vu que le nouveau a encore du chemin à se faire.

Pour les sites rivaux, elle ne serait pas bonne. Car « peu d’agences acceptent de fournir l’exacte localisation du bien », détaille Cyril Janin. En effet, en fournissant les informations aussi exactes, elles ont peur de voir leurs concurrents leur volent leur procuration ou que les acquéreurs potentiels aillent directement sur place, pour traiter de particulier à particulier. « Je donnerai volontiers des informations précises quand je travaille en mandat exclusif. En revanche, quand il s’agit d’un mandat simple, c’est un peu plus compliqué », accorde Anthony Perrat.

Cependant sur le site Bien’ici, quand on le voit, le système de géolocalisation fonctionne sur plusieurs annonces. Mais est-ce un effet « vitrine » qui consiste à ne proposer que les annonces convenablement précises et donc exclusivement les mandats exclusifs en ligne ?nous aurons des réponses dans les semaines ou encore les mois Réponse à venir, avec la hausse du nombre d’annonces.

Magalie

Banquière au sein d'une grande banque Française. Spécialisée dans l'accompagnement des TPE (en région PACA).

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *