Actualités

Loi travail : Le Medef lance un ultimatum au gouvernement

Publié par  | 

Le patron des patrons a manifesté sa colère et n’a pas manqué de le faire savoir ce mardi 19 avril, lors de sa conférence de presse mensuelle, pour critiquer vertement, le projet de réforme du code du travail, qui devra être examiné à partir du 3 mai à l’Assemblée nationale. « Je demande officiellement la correction rapide de ce texte. Si les choses ne sont pas faites dans ce sens dans trois semaines, nous exigerons que l’assurance chômage soit suspendue » menace, M. Gattaz. Entre temps, la loi pourrait être examinée jusqu’au 12 mai et un conseil exécutif du Medef pourrait être tenu le 9 mai.

« Point de rupture »

Le Medef exige la suppression de trois points du texte à savoir ; le mandat obligatoire donné par un syndicat à des salariés pour les négociations au sein des petites entreprises qui n’ont pas de représentant du personnel, le compte personnel d’activité (CPA) ; et la surtaxation des contrats à durée déterminée (CDD), qui n’est pas présent dans le texte, mais qui devra être amélioré.

M. Gattaz, indique que « la première mouture des mesures de la loi El Khomri était favorable », tandis que la nouvelle version améliorée suite à la revendication des syndicats de lycéens et d’étudiants, « a profondément déçu et une inquiété » le monde patronal.

Stéphane Bunnot

Jeune cadre au sein d'un groupe d'assurance Français opérant dans toute l'Europe et également pour les expatriés Français. Je participe à ce Magazine à travers mes connaissances du milieu des assurances. Au plaisir d'échanger avec vous.