Emploi

Quand Panasonic recherche des ingénieurs commerciaux à embaucher en France

Publié par  | 

La firme japonaise d’électronique est à la recherche d’ingénieurs dans toute la France. L’entreprise compte embaucher 15 ingénieurs pour son département chauffage et climatisation. A part les ingénieurs, il yaura aussi des ingénieurs capables de persuader des clients, il y a aussi des techniciens dont la mission sera de former et offrir un accompagnement aux clients.

Les 15 ingénieurs auront la lourde mission d’animer le département chauffage et climatisation de Panasonic France. Panasonic qui est un géant de l’électronique est veut en fait recruter 13 ingénieurs commerciaux dont la mission sera de défendre, donner de la valeur, faire la promotion ou encore vendre des systèmes de chauffage et climatisation adressés à deux cibles de clients (constructeurs de maisons individuelles, professionnels tels que les rénovateurs les bureaux d’entreprises, les magasins). Les deux autres postes seront réservés aux techniciens dont la mission sera de suivre et former les nouveaux clients dans la première utilisation du matériel et de proposer une SAV si un problème se produisait.

Une jeune pousse dans une entreprise internationale

Ces nouvelles recrues viendront renforcer ce département qui compte déjà 30 employés, ce qui portera le nombre total de travailleurs à 45, alors que l’entreprise dispose de 350 000 travailleurs à travers le monde.

« Je dis souvent que à nos futures recrues que nous travaillons comme une jeune pousse, au sein d’une grande entreprise. Toutes les personnes sont importantes et détient joue un rôle important au sein de l’équipe », révèle Thibaut Marsol, chargé du recrutement chez Panasonic. C’est ce qui explique que pendant les entretiens d’embauche, tout l’accent est mis sur le CV et la personnalité du candidat, pour qu’on sache s’il aura la capacité de s’intégrer vite et s’il de savoir s’il pourra s’intégrer rapidement et, s’il pourra manifester rapidement ce désir de se faire aider ou d’aider à son tour.», précise le recruteur.

L’expérience mise en avant

L’entreprise ne veut pas recruter de nouveaux diplômés. En fait, l’entreprise le justifie par les objectifs qu’elle s’est fixée car cela nécessitera aussi un temps de formation, or ce temps elle ne l’a pas. Il faut donc que le candidat ait déjà à son actif, cinq ans d’expérience dans le domaine et pour tous les postes à pourvoir sur l’ensemble du territoire français.

Ce qui permet à l’entreprise d’être sur ses marques car elle pourra se reposer sur les ingénieurs commerciaux affranchis et connaissant parfaitement leur région car il leur sera donné la gestion de grands comptes avec l’avantage de réduire la distance.

Magalie

Banquière au sein d'une grande banque Française. Spécialisée dans l'accompagnement des TPE (en région PACA).