Assurance vie

Reprendre l’assurance vie en tant que bénéficiaire du capital

Publié par  | 

Quand vous voulez souscrire à un contrat d’assurance vie vous devez vous reporter auprès des compagnies d’assurance.

Il s’agit d’un placement pour lequel, l’assuré dépose des fonds pour qu’ils produisent des bénéfices qui viendront compléter son dépôt initial. Il est possible de récupérer les fonds initiaux et les bénéfices à tous moment. Ainsi, vous devrez demander à racheter totalement ou une partie de votre assurance vie.

D’après le contrat, il est prévu que si vous disparaissez, l’épargne totale sera remise à vos descendants que vous aurez désignés avant. Ce qui le diffère de la succession.

Et c’est quand l’assuré meurt que le contrat d’assurance vie prend fin. L’ensemble des fonds doivent être donnés aux descendants choisis par le détenteur du contrat d’assurance vie comme cela est indiqué dans la clause bénéficiaire du contrat. Cependant, les ayants droit pourront demander à ce faire verser ce capital puisque l’assureur n’a pas le droit de le faire.

Pour ce faire, les personnes désignées doivent envoyer plusieurs pièces à l’assureur (pièces justifiant le décès et le nom des adjudicataires, attestation fiscale)…

Une fois que l’assureur prend connaissance de ces pièces, il a l’obligation de procéder au versement de ce montant dans un mois qui est le délai minimum et en fonction de la date à laquelle, il a reçu les pièces. Et si les montants ne sont pas versées ceux-ci seront augmenteront à moitié du taux indiqué et si le délai de deux mois est dépassé alors, ce taux sera multiplié par deux.

Et si jamais la succession se fait dans des conditions complexes, dans le cas où le dossier n’est pas encore réuni, il revient à l’assureur de rémunérer le capital qui n’a pas été versé au bout d’un an minimum à la suite de la disparition suivant les clauses prévues par le contrat d’assurance-vie.

En général, il est rare que le versement du capital d’un assuré décédé à ses descendants désignés ne se fasse avec difficulté. Souvent certains contrats ne sont pas réclamés par les bénéficiaires.

Qu’en est-il de la clause bénéficiaire

Elle choisit le ou les bénéficiaires du capital acquis dans le cas du décès du titulaire de l’assurance vie. En général, il n’est pas obligé de choisir un bénéficiaire pour l’assurance-vie si jamais, le bénéficiaire est celui qui a souscrit. Pour ce faire, il est conseillé de choisir un bénéficiaire d’assurance vie au cas où le titulaire veut léguer un montant non imposé.

Magalie

Banquière au sein d'une grande banque Française. Spécialisée dans l'accompagnement des TPE (en région PACA).