Emploi

Le taux de transformation de contrats d’Intérim en CDI n’a pas dépassé le taux de 12% depuis 2012

Publié par  | 

En 2015, il n’y avait que 8% des travailleurs en intérim qui avaient vu leur contrat se transformer en CDI, une année après, indique l’Observatoire de l’intérim et du recrutement dans son enquête 2016.

C’est 8 points de moins qu’en 2011.

Promis autrefois à un bel avenir, car permettant à un salarié d’obtenir un contrat CDI après, l’intérim déchante désormais. Une information confirmée par l’Observatoire de l’intérim et du recrutement qui a dévoilé son rapport 2016.

L’Observatoire a questionné 1800 personnes qui avaient un emploi en intérim une année avant. D’après les résultats de l’étude, le taux d’accès au CDI n’est pas impressionnant ».

En 2008, celui se situait entre 14 et 16% avec une envolée à 22% en 2008, et celui-ci n’est pas passé au-dessus des 12 % depuis 2012. « Le nombre des intérimaires qui ont pu obtenir un CDI a été baissé au cours de la période », d’après l’enquête. Mais en 2016 une nouvelle baisse a été constatée.

Une baisse de 8%

Mais cette baisse n’occasionne pas pour autant une suppression ou une perte des emplois salariés dans le domaine marchand. Mais l’effet est plutôt différent, car depuis trois ans, 70 000 postes ont été créés en 2015 et plus de 100 000 emplois ont été créés en 2016. D’après l’Insee, près de 150 000 nouveaux postes ont été identifiés entre 2015 et 2016.

Amélioration en externe

On se pose d’ailleurs la question de savoir si le CDI va perdre sa place au profit des CDD ou des missions d’intérim ? La réponse ne peut être donnée pour l’instant. Car « Les patrons qui n’ont aucune vision pour l’instant, recherchent plus une souplesse extérieure » souligne François Roux, délégué général du Prisme (le patronat de l’intérim). Ce qui explique la reprise molle mais constante de l’intérim depuis l’année passée.

Dans l’étude, il est démontré que le marché de l’emploi a connu des problèmes à partir de 2008, année de la crise des surprimes. On espère que 2017 sera l’année de la rupture, ce qui donnerait naissance à un nouveau modèle ou que les emplois d’intérims se transformeront en emplois durables.

Stéphane Bunnot

Jeune cadre au sein d'un groupe d'assurance Français opérant dans toute l'Europe et également pour les expatriés Français. Je participe à ce Magazine à travers mes connaissances du milieu des assurances. Au plaisir d'échanger avec vous.